Territoires entre mémoires, réconciliation et alternatives de développement

Le colloque international « Territoire entre mémoires, réconciliation et alternatives de développement » s’est tenu à Bogota le 21 mai dernier. Le projet est né d’une initiative de l’Institut Colombien d’Anthropologie et d’Histoire (ICANH), l’Institut Français d’Études Andines (IFEA) et l’Institut des Amériques (IDA), avec pour but de réfléchir à partir d’une approche interdisciplinaire sur le nouvel ordre social et territorial en Colombie, à la suite de l’accord de paix entre le Gouvernement colombien et les FARC-EP.

L’évènement, qui s’est déroulé à l’ICANH, a également permis de susciter un dialogue entre les acteurs sociaux de différents contextes régionaux, les représentants institutionnels et les chercheurs français et latino-américains. Les témoignages de la réalité communautaire ont donné un aperçu des défis qui affectent les processus locaux actuels, grâce à une utilisation spécifique des outils de la mémoire individuelle, de la réconciliation sociale et de la justice institutionnelle. Les expériences du Pérou et du Guatemala, sociétés dans lesquelles les conflits armés internes ont cédé la place à des conflits socio-environnementaux, ont permis d’enrichir cet échange.

Visualiser l’événement  (espagnol): MatinAprès-midi 

Colloque : Mémoires et territoires : écriture(s) de l’Histoire

Le dernier 17 et 18 mai, s’est tenu à  Bogotá le colloque international “Mémoires et territoires : écriture(s) de lHistoire« , dans le cadre de l’année France – Colombie 2017 avec le but de confronter plusieurs façons de présenter l’histoire de la Colombie en révisant un passé plein de conflits.

Le colloque a cherché à la fois ouvrir un espace de discussion sur l’histoire, le journalisme, les sciences sociales et aussi l’esthétisme, disciplines encore considérées comme  auto centrées, mais qui pourraient bénéficier d’une réflexion conjointe. Par ailleurs, il s’agissait de revendiquer l’importance de l’histoire dans un moment où la société colombienne se crispe autour des questions du control du territoire et de la mémoire.

L’événement, qui a inclus un colloque et une exposition photographique : « Photo et mémoire de la guerre en Colombie” (Université des Andes),a été organisé par l’Alliance Française de Bogotá, l’Agence France Presse (AFP), l’Institut Français d’Études Andines (IFEA), l’Université des Andes, l’Ambassade de France en Colombie, le Gouvernement de Colombie et l’Institut Français.

Presentación de Daniel Bejarano