Groupe de travail “Andes septentrionales: archéologie et histoire”

Membres: Claudia Afanador (Université de Nariño), Ángelo Constantine (ESPOL, Équateur), Daniela Balanzátegui (University of Massachusetts), Heimar Cortés, Alejandro Bernal, Felipe Cárdenas (indépendants – Colombie), Catherine Lara (IFEA).

L’objectif du groupe de travail Andes Septentrionales : archéologie et histoire, est de faire connaître les problématiques et apports les plus récents réalisés dans ces domaines et espace géographique, à travers un cycle de tables rondes animées par des chercheurs invités issus de divers horizons (confirmés, jeunes, universitaires, acteurs institutionnels, communautaires…). Les axes thématiques prévus à cet effet sont les suivants :

  1. Repenser les Andes Septentrionales à partir de l’archéologie historique
  2. Archéologie et ethnohistoire de la présence du Tawantinsuyo dans les Andes Septentrionales
  3. Les relations entre les hautes terres et les basses terres dans les Andes Septentrionales
  4. Chronologie des Andes Septentrionales
  5. De l’Archaïque au Formatif

La première table ronde (axe « Relations hautes terres basses terres »), a eu lieu le 22 novembre dernier. Elle a eu pour thème l’obsidienne dans l’archéologie de l’aire septentrionale andine, et a compté sur la participation d’Andrea Cuéllar (Université de Lethbridge, Canada), Eric Dyrdahl (Pontificia Universidad Católica del Ecuador) et Sthefano Serrano (Sacharxeos/Musée de Perucho, Équateur).

Première table ronde du GT Andes septentrionales: archéologie et histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.