Hommage à Xavier Ricard Lanata, un franco-péruvien paradigmatique

Par, Jean-Joinville Vacher, Directeur de Recherche Émérite de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Ex Directeur de l’Institut Français d’Études Andines (IFEA)

Xavier Ricard Lanata, s’est éteint le 5 septembre passé suite à un cancer. Il avait 48 ans.

Franco-péruvien de naissance et d’essence, il a dédié ses activités pléthoriques et ses multiples ouvrages à tisser des liens entre les cultures et les mondes et au combat énergique, généreux et courageux pour la préservation du vivant et de la terre face à l’effondrement et la destruction actuels. D’une culture foisonnante, d’une curiosité insatiable, il nous offre par sa formation d’ethnologue, de politologue, de philosophe et d’écologue une réflexion originale, holistique et interculturelle sur les mondes d’aujourd’hui et de demain.

Suite à des études de sciences politiques et de philosophie à Paris, il s’initie aux problématiques de développement et de durabilité au Zimbabwe et en Tanzanie.

Puis c’est au Pérou, au début des années 2000, où il développe une remarquable recherche ethnologique de terrain sur le chamanisme des hauts plateaux andins. Cette étude sera l’objet d’une publication en France et au Pérou : « Les voleurs d’ombre. L’univers religieux des bergers de l’Ausangate » (Ladrones de sombra. El universo religioso de los pastores del Ausangate). Cette rencontre avec les bergers andins développera sa passion pour le dialogue entre les cultures et les regards croisés qu’il appliquera comme directeur adjoint du Centre d’études régionales andines Bartolomé de las Casas (CBC) à Cuzco entre 2002 et 2007. Pendant cette période, Xavier Ricard Lanata a mis en place une collaboration fructueuse avec différentes institutions françaises, dont l’Institut Français d’Études Andines (IFEA).

De retour en France, il travaille pour le Comité Catholique contre la Faim et le Développement (CCFD-Terres Solidaires) comme directeur des partenariats internationaux de 2008 à 2014.

Ces différentes expériences renforcent comme il l’écrit « la nécessité de nous convertir au regard de l’autre » et son engagement « pour une transition écologique et une fraternité universelle soucieuse de préserver les équilibres et la beauté des mondes » qu’il transmettra dans son livre « Blanche est la terre » (2017).

En 2015 et 2016, il intègre l’École Nationale d’Administration (ENA) avec l’objectif de pouvoir appliquer ses idées au sein de la puissance publique. Il exercera successivement de 2017 à 2020 les fonctions d’Administrateur Civil à la Direction Générale du Trésor puis de Conseiller à l’Agence Française de Développement (AFD).

Ses idées originales, sa liberté intellectuelle et sa profonde conviction de lutter avec énergie contre la prédation du capitalisme contemporain vers la destruction du monde et pour l’avènement d’une société plus juste et viable constituent les piliers de ses deux derniers ouvrages  « La tropicalisation du Monde (2019) et « Demain la Planète : quatre scénarios de déglobalisation (2021) ». Dans sa dernière participation publique, il évoquait « une indispensable insurrection des consciences ».

Xavier Ricard Lanata par sa présence, ses actions et ses œuvres fut et sera une constante inspiration et un modèle intellectuel, politique, éthique et d’humanisme.


1 réflexion sur « Hommage à Xavier Ricard Lanata, un franco-péruvien paradigmatique »

  1. Ping : Hommage de l’IFEA – Xavier Ricard Lanata (1973-2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.