Symposium d’Archéologie urbaine à Cuenca

2019 marque la commémoration du centenaire de l’arrivée de l’archéologue allemand Max Uhle en Equateur. Ses travaux réalisés à Cuenca, principalement à Pumapungo, Corazon de Maria et dans l’actuel parc Luis Cordero, marquent le début de l’archéologie urbaine en Équateur. A l’occasion de cette commémoration, le “Symposium international de l’archéologie urbaine :   100 ans de Max Uhle en Équateur s’est tenu du 18 au 20 septembre.

Dans le but de diffuser l’archéologie urbaine et débattre sur ses principaux enjeux, des chercheurs équatoriens, européens et latinoaméricains reconnus ont contribué à la discussion autour des thématiques de la législation, la gestion participative et la gestion des sites archéologiques.

Catherine Lara, docteure en archéologie et chercheuse de l’IFEA à Lima, a participé à la présentation du livre « Ethnographie ancienne de l’Équateur » de René Verneau et Paul Rivet [1912, 1922], dont elle a assuré la traduction en espagnol.

L’événement était organisé par le Musée Pumapungo, le Ministère de la Culture et du Patrimoine de l’Équateur et l’Université d’Azuay. Il a également compté sur la collaboration des institutions publiques et privées suivantes : Instituto Nacional de Patrimonio Cultural, Ambassade de France en Équateur, IFEA, Alliance Française de Cuenca, ICOM, ORSALC, IESALC – Unesco, Consulat du Pérou en Équateur, Universidad Católica de Cuenca, USFQ, Universidad Politécnica Salesiana et Ambassade de la République Féderale d’Allemagne.  

..

Participación de Catherine Lara, investigadora IFEA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.