Migrations internationales dans les pays andins-amazoniens

Les migrations internationales occupent actuellement un espace central dans la caractérisation des dynamiques démographiques entre les pays de la région andine et amazonienne. En plus des émigrations vénézuéliennes qui représentent un phénomène sans précédent et une situation humanitaire spécifique dans les pays d’accueil, les mouvements humains ont tendance à montrer une image de plus en plus fragmentée et diversifiée, répondant aux facteurs sociaux, économiques et politiques.

Prenant ce contexte comme cadre l’IFEA a organisé le RDV intitulé : « Migrations internationales dans les pays andins-amazoniens », Gabriela Cabezas (FLACSO – Équateur) et Carmen Ledo (CEPLAG UMSS – Bolivie) sont intervenues le 19 juin dernier à l’Alliance Française de Lima.

© K. Pacheco

Le débat s’est tenu dans le cadre du premier Séminaire régional du Réseau andin-Amazonien d’Études de population (19 au 21 juin 2019), c’est réseau a été créé en 2018 et rassemble plus de 20 chercheurs et spécialistes des études démographiques en Bolivie, en Équateur et au Pérou. Ils cherchent à décrire et à analyser les changements démographiques dans les pays de la région sur les questions liées à la mortalité, à la migration, au mariage, à la structure par âge et aux reconfigurations familiales, entre autres.

Le séminaire a proposé un échange d’analyses empiriques et de discussions sur la migration internationale, la fertilité et la planification familiale dans les pays de la région. Robin Cavagnoud du Département des sciences sociales de l’Université Catholique Pontificale du Pérou (PUCP) était en charge de l’organisation avec l’appui de l’IFEA. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.