RDV de l’IFEA : Cristóbal Gnecco « La ruine du Qhapaq Ñan »

Il y a trois ans, le Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO a inscrit sur sa liste le Qhapaq Ñan, système de chemin dans les Andes, dans la catégorie « itinéraire culturel ». La conférence « La ruine du Qhapaq Ñan » présentée par Cristóbal Gnecco, anthropologue de l’Université du Cauca (Colombie), est le résultat d’une étude ethnographique sur la patrimonialisation du chemin, c’est-à-dire, des politiques et des actions qui l’ont transformé en un bien patrimonial, ainsi que des conséquences produites par cette déclaration.

La rencontre a eu lieu le 5 septembre dernier dans le cadre des RDV de l’IFEA. C’était une présentation post-archéologique qui ne cherchait pas à présenter le patrimoine comme un objet naturalisé (qui ne serait discuté mais réglementé) mais qui visait plutôt à faire découvrir des récits, des publics et même des mises en scène. Le regard qui voit le chemin, les relations et les significations entre êtres humains, pas entre les choses ; en présentant les effets des activités patrimoniales sur les personnes et comment celles-ci entrent en rapport avec leurs divers objets discursifs ; les lieux d’interaction (sites, musées, livres, vidéos, brochures) comme espaces construits où se déroule la matérialité du social et de la politique.

Les RDV de l’IFEA sont des conférences organisées avec le soutien de l’Ambassade de France au Pérou, l’Institut pour la Recherche et le Développement (IRD) et l’Alliance Française de Lima.

Cristóbal Gnecco (Crédits photo: K. PACHECO)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.