Les nouveaux boursiers et leurs thèmes de recherche

Pendant le deuxième trimestre de l’année l’IFEA a reçu ses nouveaux boursiers (convocation 2017), qui ont initié leur recherches de terrain.

Nous avons reçu au siège administratif, lors de leur passage à Lima, à Katya Valladares Domínguez et Alicia Espinoza, gagnantes de la bourse Carlos Brignardello en Archéologie.

Katya Valladares (Photo: K. Pacheco)

Katya Valladares propose une recherche intitulée : “Exploration des identités sociales des individus chimú depuis une perspective bio archéologique sur le site archéologique de Chan Chan, Pérou”, dans le cadre d’un master en Bio archéologie de l’Université de Western Ontario, Canada ; et Alicia Espinoza est doctorante de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (UMR 8096) et étudie les : « Filiations culturelles et  contacts entre les groupes sociaux de la côte nord du Pérou à la Période Intermédiaire Ancienne (200 av. – 600 apr. J.-C.), Étude des traditions techniques de la production céramique des populations Virú-Gallinazo ». 

Par ailleurs, les boursiers andines: Gabriel Ramón Joffré, Martha Cecilia Ruiz Muriel et Gina Paola Rodríguez Montenegro (chercheurs confirmés) ; et Sara Milena Alayón Guevara et Patricio Alonso Alvarado Luna (jeunes chercheurs), ont aussi commencé leurs travaux de terrain.

Gabriel Ramón Joffré, Alicia Espinoza y Patricio Alvarado

Gabriel Ramón, professeur du département de Humanités de la PUCP  a pour sujet de recherche : « Les potiers itinérantes de Cuzcudén (San Pablo, Cajamarca): apprentissage, production et circulation céramique dans les Andes septentrionales péruviennes ». Martha Ruiz, chercheuse invitée de la FLACSO siège Equateur, et docteur en Sciences Sociales à l’Université Libre d’Amsterdam, réalise sa recherche sur le sujet:  “Femmes migrantes dans le commerce sexuel et frontières dans la région andine : au-delà de la criminalisation ». Gina Rodríguez est docteur en Sciences Sociales, chercheuse de l’Institut d’Études d’Amérique Latine et le Caraïbe (IEALC) et  de l’Institut de Recherche Gino Germani. Son thème de recherche est « Violence para-institutionnel, le conflit social et construction de l’État  au Pérou et Colombie (1980 – 2003) ».

Gina Paola Rodríguez Montenegro (Photo: K. Pacheco)

Patricio Alvarado, étudiant du master d’Histoire à la PUCP, étudie: « Le Haut-Pérou et la contre-révolution vice-royale : les effets politiques, militaires et territoriaux de la réincorporation du Haut-Pérou à la vice-royauté péruvienne, 1811-1826« ; et Milena Alayón, étudiante du master en géographie à l’Université Nationale de Colombie, prépare sa thèse : “Configurations territoriales du conflit armé dans la ville de Tumaco (Colombie)”.

Destinées au bénéfice des étudiants et chercheur(e)s des sciences humaines, sociales et sciences de la vie, les bourses de l’IFEA ont contribué au développement de la recherche à la région andine dès leur origine en 1998.

 

El IFEA inicia convocatoria de becas 2017

Destinadas a beneficiar a estudiantes e investigadores en ciencias humanas, sociales y ciencias de la vida, las becas del Instituto Francés de Estudios Andinos, han contribuido al desarrollo de la investigación en la región andina desde su puesta en marcha en el año 1998.

Con la finalidad de alcanzar a investigadores de orígenes y disciplinas diversas el IFEA propone este año tres tipos de becas:

  • Las becas andinas dirigidas a investigadores pertenecientes a los países en los que el IFEA desarrolla sus actividades: Bolivia, Colombia, Ecuador y Perú. Se proponen dos tipos: el primero dirigido a investigadores confirmados (pertenecientes a una institución o que ejerzan la docencia) y el segundo para jóvenes investigadores (en último año de maestría o doctorado).
  • Las becas Aides à la mobilité, con el fin de facilitar el desplazamiento para el trabajo de campo hacia la región andina de estudiantes franceses y/o europeos (a condición de que sean francófonos e inscritos en una universidad francesa)
  • La beca Carlos Brignardello, destinada a contribuir en la formación de jóvenes arqueólogos peruanos, franceses y/o europeos (a condición de que sean francófonos e inscritos en una universidad francesa). Esta beca nace para rendirle homenaje y con la voluntad de perpetuar la memoria y las investigaciones de Carlos Brignardello benefactor del IFEA y apasionado de la Arqueología.

La convocatoria completa, los formularios para la postulación pueden consultarse en la página web del IFEA:  www.ifea.org.pe/convocatoriasbecas1

becas2

 

 

Résultat de la Bourse Carlos Brignardello 2014 de l’Institut Français d’Etudes Andines (IFEA).

logo2Nom copie Lima, 09 décembre 2013. L’Institut Français d’Études Andines (UMIFRE 17, CNRS-MAE-USR 3337 Amérique latine) a publié les résultats de la bourse « Carlos Brignardello » 2014, finançant les recherches d’un doctorant en archéologie.

Cette bourse porte le nom de Carlos Brignardello Radulescu, citoyen liménien passionné de l’histoire et des cultures andines et bienfaiteur de l’IFEA. Cet autodidacte s’est intéressé, lors de ses explorations, à la transhumance des sociétés préhispaniques sur la côte centrale du Pérou dans les vallées latérales de Lurín, en amont du fameux site de Pachacamac. Ses recherches ont été publiées au sein de deux ouvrages : Simbología prehispánica del paisaje, dédié à son mentor Arturo Jimenez Borja, cette publication traite de la géographie sacrée du Pérou préhispanique et Desiertos vivos édité par Walter Alva consacré au désert côtier péruvien, son paysage de prédilection.
En 2004, il disparaît et fait de l’IFEA son légataire universel en souhaitant que sa demeure devienne le siège de l’Institut Français d’Études Andines. Cette année, avec la création de la bourse « Carlos Brignardello », l’IFEA exprime la volonté de promouvoir la recherche en archéologie et de perpétuer sa mémoire.
La bourse « Carlos Brignardello » est destinée aux étudiants péruviens inscrits en maestría ou en doctorat d’archéologie et aux doctorants ou post-doctorants en archéologie de nationalité française ou européenne inscrits dans un établissement français. De la sorte, cette bourse octroyée à la fois aux étudiants péruviens et français en archéologie permettra des échanges internationaux entre chercheurs d’une même discipline.
Pour ce premier appel à candidature, la bourse a été décernée à Romuald Housse, inscrit en première année de doctorat en archéologie andine à l’Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne dont la thèse s’intitule : « Territorialité et conflits entre la côte pacifique et l’Altiplano méridional andin à l’intermédiaire Récent (1000-1450 apr. J.C.) ».

Fort d’une solide formation en archéologie (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et spécialisé en archéologie sud-américaine, Romuald Housse a construit un projet de thèse novateur sur la territorialité et les conflits de zones pluriethniques, qui s’inscrit dans la continuité d’une réflexion entreprise au cours de son Master.

Ce projet de thèse propose de mieux comprendre quelles étaient les relations de populations multiethniques au sein d’archipels à l’Intermédiaire récent, période décrite, par les chroniqueurs espagnols, comme violente et minée par les conflits. Au sein de trois régions des Andes (Moquegua, Tacna, Arica) connues pour leur multiethnicité, et peu étudiées jusqu’à présent, Romuald Housse tentera de comprendre quelles étaient les notions de territoire à l’époque préhispanique avec principalement l’analyse des sites fortifiés (Pucara en quechua) puis cherchera des témoignages archéologiques des tensions ou de violences pouvant permettre d’affirmer ou d’infirmer le récit des chroniqueurs. La bourse « Carlos Brignardello » lui permettra de réaliser ce travail de terrain, qui promet d’apporter un éclairage nouveau dans l’archéologie andine française.

Création de la Bourse Carlos Brignardello

DSC00794

Le jeudi 13 juin, le vice-ministre de la culture Rafael Varón et l’ambassadeur de France au Pérou Jean-Jacques Beaussou ont dévoilé deux plaques en hommage à Carlos Brignardello   qui a fait donation de sa « casona republicana » à l’Institut français d’études andines.  A cette occasion, le directeur de l’IFEA a annoncé la création d’une bourse en archéologie « Carlos Brignardello ». Cette bourse est destinée aux étudiants français et  péruviens poursuivant des études et des recherches en archéologie au Pérou. Les documents pour faire acte de candidature seront en ligne sur le site de l’IFEA à partir de la fin Août 2013.

L’IFEA rend hommage à Carlos Brignardello Radulescu

DSC00265

Le 13 Juin prochain, l’IFEA rendra hommage à Carlos Brignardello, généreux bienfaiteur qui lors de son décès en 2004 a fait de l’IFEA son légataire universel. Il a souhaité dans son testament que sa demeure devienne le futur siège de l’IFEA et que ses recherches archéologiques dans la région des quebradas de Tinajas soient poursuivies. Le 13 juin, l’ambassadeur de France à Lima Jean-Jacques Beaussou et Gérard Borras directeur de l’IFEA dévoileront une plaque et annonceront la création de la bourse Brignardello, destinée à financer des recherches en archéologie.